(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Adventures of Robin Hood, The (1991)(Millennium)"

MILLENNIUM PRESENTS 



THE ADVENTURES OF 




P ^ r> 






The most original real-time adventure ever produced 



■ ■ ;■: : ■ ■;■■■■■ ■ ■ ■ \ :■ : : ■ ■ ■ ■" J ' J v, '-".;■--■■- ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ :..:...,,■■ . .■ . ■ . ■ -. . 

ROBIN DES BOIS § iiiii \ 



■ ' ■."::' 



■[■>: x- ;■:'■:■:•:■: ■■;■ 

Sraan:'-''i- ;:"'::■>>:'::■::- :■:■:-:*■ :■:■::■ 



: ■ L ; 

,y .s y *y ^a va v a v H ■ b , ■ ■ - ■ ■ j. '' ' * r I "'-* 

.'.VAVi'i'i' .►■!►+■■+ LiVi'iVi'i'vi'iVi'c 

■- '*av^vX^v.^v:"^w.^'^v. - "" " 







Quelquepart a I 'oree du monde, aux limites de I 'imagination hunudne, se trouve un lieu oit les ligendes 
vont mourir. Les plus belles pensees de V esprit humain, nos hews et nos mythes, les souvenirs de nos 
plus grands exploits vont ondidant sur le vaste ocean ethere, avant d 'alter s 'echouer sur les rives de ce 
Lilliput miniature. Les terres de ce pays sont peuplees des detritus de I 'imaginaire et des tentatives de 
I'Homme. Des Itommes de guerre se battent contre les pirates sur ces mers minuscules; des colons 
solitaires affrontent les Indiens des plaines du Nord, le Khan puissant parcourt a cheval la vaste steppe 
et Jason se met unefois deplus en quite de la Toison d'Or. 

Parmi les nombreux pays etranges, mais neanmoins quelque pen familiers de ce monde, vers lepole 
nord, se trouve une petite fie : c'est un pays humide et verdoyant, dont les vallees boisees et les ruisseaux 
murmur ants sont dominespar de grands chateaux depierre. Dans la villeet la campagnequi entourent 
Vune de cesforteresses, vit une population tranquille et plaisante dont la vie calme et campagnarde va 
bientot etre troublee. Le lieu se trouve en effet sur un terrain de chasse royal, connu par les habitants 
comme laforet de Sherwood, et le seigneur de ce chateau est un jeune homme inquiet. Son nom est 
Robin des Bois. 



52 



Le logicicl que vous avez ici contient une grande malrice 
dc donnees sur lcs habitants et legendes de ce pays 
agrdable et verdoyant, ainsi qu'un subtile programme 
informatique, savamment equilibrd. Sous ('influence du 
programme, la matrice s'agite et danse. Des images de la 
foret, les sons et les odeurs, sont tous int6gr6s dans le 
motif en mouvement des nombres. Tous ces elements se 
trouvent a Pintdrieur de la machine, attendant le souffle 
qui leur donnera vie. Tout en dansant, ils scntcnt les 
murmures provenant dc ce pays ou vont mourir les 
16gendes, et se mettent a danscr au rythme de cette 
musique. Tres vite, les deux mondes se trouvent reunis 
dans la danse. 

Au fur et a mesure que les donndes prennent vie, 
1'ordinateur se met a refldter les 6v6nements de ce monde 
miroir, ce qui nous permet de suivre Involution de notrc 
minuscule h6ros. De plus, cet effet marche egalement en 
sens inverse. En incorporant de forts symbolcs visuels 
dans la matrice de resonance, nous pouvons exercer une 
certaine influence sur le cours des 6v6nements de Pautre 
monde. Apparemment, nous pouvons introduce des 
pens£es dans Pesprit de notre h6ros par le biais d'un 



processus comparable a Passociation de mots. Cettc 
technique est loin d'etre fiable. La rdceptivite du sujet 
semble varier d'un moment a Pautre ct il est difficile de 
prdvoir quellcs pensdes - s'il y en a - vont ^merger d'un 
symbole dans des circonstances donnees. II est clair que 
s'immiscer dans la vie des gens de cette manierc 
reprdsente une grande responsabilitd. En vous 
permettant Pacces a ces symboles, nous vous avons 
investis d'un pouvoir considerable. C'est a vous de choisir 
si vous Putilisez pour le bicn ou le mal. 

Ricn nc permet de dire ce qui se passera dans cette 
double forct de Sherwood. Cela depend beaucoup de 
vous. Vous pouvez toutefois rassembler beaucoup 
d'informations en 6tudiant les 16gendes de Robin de Bois 
elles-memes. A cet effet, nous incluons dans ce manuel 
une revue des mythes, ldgendes et histoires de Robin dc 
Sherwood. Nous espe>ons que cette lecture vous donnera 
les informations de base sur le lieu et P£poque et vous 
aidera a partager lcs preoccupations des gens que vous y 
rencontrerez. 

Avant ccla toutefois, nous allons vous presenter le logiciel 
et son mode d'cmploi. 



53 



:.::;■:■,:■■:■::■■;' ■v--;^: ::■■-;■>:::: ....... ■:■ 



■ :■■'■■ 



, .V., 



WMyJ 



: ;■:-:■: 



^^^P^^l^^^^^M 




> 



:■;■: 



v. v .* ''? ' v, vlv"vi*.v 

: vi : : : : ; : : Lv: : : viKviv:':": : w:m< 



emploi du programme 

. ., : - ; ■■■ ■!■■ 



■:-:-:< .vXvfrx ■:■:<>:■:■ 



t ■ "ill "i~C '""s ' " " 



■ : ■ 



;■:■;■; . .: 
;":■:■:■:: 



:■■■. 



Les instructions de chargement 

PC IBM et ordinateurs compatibles 

1/ Assurez-vous que voire souris est installed et que lous 
les programmes r6sidant en m6moire sont enlcv£s. 

2/ Ins6rez la disquette d'initialisalion dans le lecteur el, 
apres le message MS DOS, seMectionnez ce lecteur si 
n6cessaire. 

3/ Tapez ROBIN et appuyez sur ENTER. Le chargement 
du programme va alors commencer. Changez de 
disquetle comme vous l'indique le programme, mais 
n'enlevez aucunc disquette du lecteur pendant le jeu. 

Remarque : Ce programme n'est pas protege contre la 
copie, et vous pouvcz done le copier sur voire disquc dur. 
Dans tous les cas, utilisez le programme a partir d'une 
copie de sauvegardc et non a partir de la disquette 
originale. Pour installer le programme sur le disque dur. 
ins^rez la disquelte d'initialisation dans un lecteur, passez 
sur ce lecteur et tapez INSTALL (ENTER). 

Atari ST/STE et Commodore Amiga 

1/ Arretez 1'ordinateur et debranchez tous les 
p6ripheriques inutiles. Nous vous rccommandons de 
laisser 1'ordinateur eteint pendant trentc secondes dans 
le cas ou un virus aurait p6n6trd dans la memoirc de 
l'appareil - ccttc procedure permet de tuer tout virus 
present. 

2/ Ins6rez la disquette d'initialisation dans le lecteur et 
meltez 1'ordinateur en marche. Le chargement du jeu 



- r 



commence. N'enlevez pas la disquette du lecteur en cours 
dejeu. 

Les commandes 

Au fur et a mesure du jeu, un certain nombrc d'icones 
vont apparaitre en bas a gauche de I'ecran. Vous pouvcz 
les activer en cliquant dessus avec la souris et, dans 
certains cas, avec les touches du clavier. Avec la souris, 
vous pouvez egalement cliquer dircctement sur les 

personnages ou sur le paysagc. 

Icdnes fixes 

Arrcte momentancment le jeu (on obtient le 
meme effet en appuyant sur la touche (P) du 
clavier). Le menu qui apparait vous permet de 
quitter !c jeu ou de le reprendre. II existe deux options 
pour quitter le jeu; la premiere (en appuyant sur Fl) 
sauvegarde le jeu en cours sur la disquette, si bien que 
lorsque vous reprenez le jeu, vous pouvez continuer la ou 
vous vous etiez arrete; par la secondc option (F2), vous 
abandonnez le jeu; lorsque vous jouerez la fois suivante, 
vous recommencerez done au ddbul. L'6cran Pause vous 
fournit egalement des informations utiles sur la situation 
de Robin. 

Remarque : Si vous seMcctionnez l'icone PAUSE pendant 
la sequence d'ouvcrture du jeu, vous pouvcz sauter 
['introduction el passer dircctement au moment oil Robin 
est en train de brover du noir a Pcxt6ricur des murs de la 
ville; vous cntrez ainsi dircctement dans le jeu. 




54 



Les icones suivanies apparaisscni des que la sequence 
d'introduction est terminer. 

Oblige Robin a parcourir les 
environs. Appuyez sur l'icone 
pour qu'il marche et cessez 
d'appuyer pour l'arreter. Ces icones ont des equivalents 
sur le clavier : les touches (A) (S) (Z) et (X). Voir 
ci-dessus pour les autres possibilit6s de defacement 
offertes a Robin. 




o-\ 





©® 



Ce sont les symboles qui vous permettent d'intervenir au 
niveau de Robin et de son environnement. En 
s6lectionnant un de ces symboles, vous pourrez peut-ctre 
(mais il n'y a aucune garantie) semer une idee dans 
l'esprit de Robin. L'idee peut etre simple et explicitc, ou 
beaucoup moins, selon les circonstances. Nous vous 
laissons decouvrir les effets d6taill6s de chaque symbolc; 
nous pouvons toutefois vous informer des actions 
suivantes: 

•Si vous s61ectionnez ARC, vous obtiendrez 
gene>alement I'effet attendu d'un he>os prompt a la 
d6tente. (equivalent au clavier = (ENTER)). 

•L'EPEE semble declencher une agression de type 
plus personnel. 

•L'OEIL semble infiuer sur la camera, plutot que sur 

les gens; celle-ci offre une vue panoramique, si bien 

que nous voyons la meme partie de paysagc que Robin 

- il est toujours interessant d'etre inform^ des dangers 

qui menacent. (equivalent au clavier = touche 
d'espacement). 



• Lc COEUR incite notrc heros a courir plutot qu'a 
marcher, mais n'exigcz pas trop de lui - vous ne savez 
pas quand il aura besoin de toutcs ses forces. 

•Les LEVRES font appel a la nature tendre de notre 
homme, mais ce qu'il dira effectivement, nous en 
avons bien peur, est impossible a controler. 

•La MAIN OUVERTE est le symbole de lagene>osite\ 
du point de vue de Robin, et la geneiositd est une 
qualite importante chcz un h£ros authentique. 

•La MAIN FERMEE est le contraire, mais on ne peut 
etre genereux que si Ton a quelque chose a donner; ce 
delaut risque ainsi ne n'etre qu'un mal n£cessaire si 
Robin espere encore avoir des gens a gouverner une 
fois qu'il aura accompli sa tache principalc. 

Toules les icones ci-dessus (et les icones a gagner - voir 
ci-dessous) ont les caracteristiques suivantes : 

1/ II existe deux sortes d'icone - certaines agisscnt 
immediatement lorsque Ton clique dessus, et d'autres 
ninterviennent pas avant que vous aycz sdlcctionnc un 
objet dans le paysage (personnc ou animal). Si vous 
appuyez sur une icone de la seconde catdgorie, le 
curseur de la souris se transforme en main verte, vous 
indiquant que vous devez cliquer sur un objet. Si vous 
r^ussissez, le curseur revienl a son 6tat prdeddent et 
l'icone agit. Si vous appuyez sur l'une des icones par 
erreur, appuyez a nouveau pour annulcr la main vcrtc. 

2/ Une fois utilised, l'icone est hors course pendant un 
certain temps, dont la dur6e differe selon Ticone. 
Toute icone inutilisablc prend la couleur grise. Usez 
de prudence lorsque vous vous servez d'une icone 
lente a se rcchargcr, car vous pourriez en avoir besoin 
a nouveau plus rapidement que vous ne le pensez. 



55 



Ic6nes d gagner 

Plusieurs icones n'ont aucune fonction au debut du jcu, 
et ne sont done pas visibles. Vous acqu£rrez le droit dc 
les utiliser, ce qui vous donnera de nouvelles possibilites 
au fur et a mesure que le jeu progresse (a moins que vous 
ne fassicz trop de betiscs!). 

Autres commandes 

En plus des icones, vous disposez pour diriger les 
ddplacements de Robin de deux autres moyens (plus une 
troisidme option lorsque vous acquOez le droit dc 
l'utiliser). 

1/ Clique/ a n'imporle quel endroil du paysagc et un 
pointeur va apparaitre a cet endroit. L'attention de 
Robin va alors etre attirSe et il est probable qu'il va se 
diriger vers ce point. Dans la mesure ou cette methodc 
ne vise pas a commander dircctement les jambes de 
Robin, son cerveau est en mesure de faire le 
necessaire pour eviter les obstacles, entrcr et sortir 
par des portes, etc. La plupart du temps, e'est 
probablement la meilleure m6thode pour se deplacer. 
Si une commande plus pr6cise des defacements 
s'avere ndcessaire, utilisez les icones fl£ch6es. 

2/ Cliquez sur une autre personne (lorsque le curseur 
N'est PAS une main verte), car Robin a souvent 
Pimpression qu'il devrait suivre cette personne 
pendant quelque temps. 



L'indicateur d'heroisme 

La barre verticale prcs des icones indique revaluation en 
cours dc Pordinateur a Pegard des quality d'heroisme de 
Robin. La barre est rouge si ces qualitds baissent, ou 
bleue si elles augmentent. Vous vous apercevrez que 
presque tout ce que Robin fait, ou ce que vous lui faites 
faire, a une influence sur cette barre. Dans la mesure oil 
notre minuscule monde est cense etre "un pays pour les 
heros", pensez aux consequences 6ventuelles d'un 
comportcment de vilain ou de couard. 

L'argent 

Pendant le jeu, une certaine quantitd d'argent va 
obligatoirement changer de mains. Done, la quantit6 
d'argent quelle est dans le portcfcuille de Robin est dans 
le fond coin d'ecran a gauche. 

Faire partie le jeu 

En fait, vous etes libre de faire ce que vous voulez, et 
meme de ne rien faire du tout - parfois, vous avez 
peut-etre int£rct a laisser Robin se debrouillcr scul avec 
Pargent. Dans tous les cas, vous fcrez certainement 
diverses rencontres qui vous pcrmettront de venir en aide 
a Robin ou a ses amis d'une maniere ou d'une autre. Vous 
pouvez decider dc ne pas intervenir, mais si vous voulez 
que Robin soit a la hauteur dc sa reputation d'homme de 
bien, vous devrez certainement le guider. 



56 




:-.-. :-■■■- ■ . 



:»v: 



Wi-^:;:;-:-! : ! ^.:\:-\ :■..■.: .... 



■■:v.v: 



.:: ■■■■: 
:. 






:v:;:;iv: 



: ;■: : ■;-: ko^»; 



:■■ :■■■;:■■ 



■ ' _ L H l'x J l" X." x'x' ■ X '■.''. 'l ' ... . X b ■ X 1 

. ..- ,■■''-. ■ -.- -x- - :•■'■:. .-.v.;.;. v.y,- v. ■-■■;;-■■. ; 



Bienvenue dans la foi^t 

mmm0$w$mmxM . 

V ous vous enroitlez dans voire manteau pour vous 
proteger, car nous allons grimper le long d'une cascade 
ecumanie, redescendre sur des roches couvertes de mousse, 
ou des bouquets deprimeveres scintillent telles des balises 
d'un jaune pale dans I'obscurite de laforet. Lorsque nous 
atteignons le bas de la pente, nous emergeons de 
I'enchevetrement des plantes rampantes sur un sentier qui 
descend en serpentant jusque dans la vallee, a I'ombre de 
chenesgeants. En nous frayan tun passage a trovers lesfieres 
fougeres luxuriantes, nous avancons prudemment dans le 
bois silencieux, notre arc serre etroitement conlre noire 
poitrine. 

Drusquement, nous nous immobilisons; dans un 
crissement de feuilles, un jeune cerf qui n'a pu sentir les 
intrus en raison de V absence du moindre souffle d'airpour 
transporter notre odeur, s'enfuit tel unefleche a notre vue, 
pour oiler se mettre a I'abri. Sa course surprend une nuee 
d'oiseaux, perches dans les branches des chines, et pendant 
un moment tout se transforme en une enorme cacophonie, 
jusqu'a ce que les echos des coqs resonnent dans le lointain 
et que le bois redevienne silencieux. 



■:■■,... :■:■' 



■ .'i'.L'i'.ViV^. k'x* 

■■:■: <::■■:■:•:■:■::■: 
i y. ■»•■: :■:■:■:■:■:■: 
■■K •■«*■:■: ■;■:■:■;:: 
:■: : : :■:-»:■:■:■;■:■:- 



La main a I'epee, nous emergeons de laforet etfroncons les 
yeux, le temps de nous adapter a la vue degagee, noyee de 
soleil, qui s'offre a nous. Des quelques minuscules cottages 
delabres sur notre droite parvient une odeur de cochons; le 
baxmrdagedes enfants quijouent nous met momentanement 
de bonne humeur, jusqu'a ce que nous nous rappelions les 
epreuves qui nous attendent. 

AujourdTmi, nous allons manger. Nos bourses vont se 
remplir d'or et nos estomacs d'hydromel Peut-etre. De toute 
facon, le dernier jour de ce marchand criminel est arrive. Cela 
fait trap longtemps qu'il s'engraisse aux depens de notre 
peuple, et qu'il rit en baffrant aux tables de ses amis, les 
horribles nobles. 

Il y a sa maison et sur le montant de la barriere, jepiquerai 
sa tete pour que tons puissent la voir. Nousleferons tomber 
sous une nuee de fleches et avant qu'il ait pu appeler ses 
gardes, nous lui arracherons le coeur et les entrailles et 
laisserons son corps se vider de son sang. Ce soir, nous 
partagerons le butin; une partie pour vous etpour moi, et 
une partie pour ceux qui nous aident et nous offrenl legite. 

11 n'est plus ITieure de reflechir. Nous approchons de sa 
maison. Maintenant, ilest temps d'agir. 



57 



.y^v^v^v 






:-:**?< 



11 » L . 1^ 1 i^ L i i^ L i i^'^i^'x" ^VWW 






■ . ■ :■■■..:■:■■■■■■: * 



feat d'Angleterre 







■:■:■:■:■*:■:•: 



■X--- 



■.. .-. . :■ ■: 



i . . ; 

. ■. ■ ■ 



^:^--:---,mmmm^ 



■ : : : :: : :: : .V-v : : ■ : : ' 



Nos aventures se situent en Fan 1193. L'Angleterre a 
atteint le poinl le plus noir des troubles qui l'agitcnt 
depuis cent vingt-sept ans, et qui remontcnt a la conquete 
normande. En 1066, le due Guillaume de Normandic 
avait vaincu le roi anglais, Harold, et avail place* ses 
propres partisans aux positions de pouvoir dans tout le 
pays. La terrc avait 6t6 arrachdc a ses anciens 
propri6taires et redistribute aux seigneurs normands qui, 
enfermds k Fint6rieur des murs protcctcurs de leurs 
puissants chateaux, prelevaient de lourdcs taxes sur la 
population. 

Pour aggraver encore la situation, de grandes bandes de 
terre avaient 6l6 transformers en forets royales; e'etaient 
d'immenses "pares de chasse" ou le gibier 6tait reserve 
aux nobles. Tout d'un coup, la vie devint presquc 
impossible pour les paysans; nombre d'entre cux, se 
voyant interdire Faeces aux terres qui les avaient nourris 
toute leur vie, furent contraints de completer leurs 
maigres ressources en braconnant. Mais le braconnagc 
6tait tres risque; les punitions infligccs a ceux qui 
enfreignaicnt les lois de la foret ctaicnt s6veres et 



appliqudes avec rigueur. Les officiers, appel6s verdiers 
ou gardes forestiers, organisaient des tribunaux 
sommaires oil les chatiments 6taient executes - on coupait 
des mains, arrachait des yeux et la mort par pendaison 
n'dtait aucunement un fait rare, meme pour les delits les 
plus insigmfiants. 

Un siecle aprcs Finvasion normande, la vie ne s'dtait 
aucunement am61ior£e. Au contraire, le foss£ entre les 
nobles de langue franchise et les paysans qui parlaient 
anglais s'6tait agrandi. Vers 1193, les conditions de vie 
devinrent plus intoldrables encore. Le roi Richard Coeur 
de Lion fut jct£ en prison a son retour des croisades et, 
en son absence, lc tronc tomba aux mains de son frere, le 
prince Jean. Cc changement dc pouvoir offrit aux nobles 
normands une occasion supplemental d'etendre leur 
puissance et leur influence aux depens dc la paysanncrie 
opprimee. lis s'empardrent de nouvcllcs terres, les lois et 
les chatiments devinrent plus severes encore. 

C'est pendant cette pgriode que notrc heros fait son 
entree sur la scene. 



58 




*VrtVA'^'. 



:; ■: 



:v:v; :-:■:: 



\v;-;vi'i-;-:; 
»:■:■:*:■;-:':■:<>:■: : 
■;:■.-::■:::■ :< . ::■ :■:■ ; 
; v.-: ■:■:;•:'.■: ■:•:■:■ 
■::::: ::■ ►:■: .:: : : 

mmmm 



- .: ■■.;■. :■ 




L% — * . 1l x _ 4 . x-.-. x J - .— • x'jfc^x - .-. T x-J-. T ^.-. T ^J-. T x-.-. T x- ■ ' _ . X x _ -' U U . . x _ . K. , , _ L . . 

Qui etait Robin des Bois? 



■>: ■::■"■'■: 



■:: : :■:■: .. .. . : ^^^mitM 



:■:■:■:■: 



Dans les epoques de troubles, tous les pays racontent les 
histoires de leurs hgros. Au douzieme siecle, les faits el 
gesles de l'ancien roi Arthur 6taient populaires parmi les 
chevaliers et nobles d'Angleterre. Par la suite, les pensdes 
des paysans se tournerent de la meme maniere vers les 
6prcuves du regne turbulent du prince Jean, et se 
concentrerent sur le h£ros des pauvres gens - Robin des 
Bois. 

Etant donn6 l'agitation des temps et son impopularite' 
parmi les classes lettr6es, il n'est guere 6tonnant que Ton 
ait si peu d'informations ecrites sur le "vdritable" Robin 
des Bois. II est toutefois tres probable qu'il ait vraiment 
existe au meme titre qu' Arthur, qui avait v6cu sept cents 
ans auparavant. Les rdcits de ses exploits auront 
certainement etC transmis par les troubadours et par le 
biais des histoires racontees par les paysans r^unis autour 
d'une chemin£e. On a une id£e de l'ampleur que prit sa 
legendc par le nombre d'endroits auxquels son nom a 6i6 
attachd, en commengant par le champ de tir de Robin des 
Bois dans le Somerset a la baie de Robin des Bois, a six 
cents kilometres de la, dans le Yorkshire. 

Le premier 6crit qui mentionne son nom est "The ballad 
of Piers Plowman" (Percy, 1377), qui dit : 

I can nouyte perfitely my Pater-Noster, as the prest it syngeth 
But lean ryme of Robyn Hood and Ran dolf Erie of Chester 

Son nom apparait dans quclque quarante ballades et 
pieces du XlVemc et du XVeme sieeles. Parmi elles, on 
trouve huit ballades importantes et notamment "A lytelle 
geste of Robyn Hode", publiee en 1510, qui s'inspirerait 
de ballades plus anciennes. "The ballad of Robin Hood 



. . 



£l 4 Ej ?0^_t*3jO_" x^V.-r^ 



■■k™;s : :w 



wsw: 



:■:;■::■ 



: ■:-: ■: : x 

■■ :.■■:.■:■:■.■ 



ox* 

AX 

>:♦■:■: 
*:■:■:- 
:-:■»■ 



and the Monk" (ci-dessous) exprime de maniere color6e 
les id6es de la vie de la foret, si 6troitement associ6e a 
celle de Robin des Bois. 

In somer, when the shows be sheyne 

And leves be large and long. 

Hit is full mery in feyre forests 

To here thefoulys song: 

To see the dere draw to the dale. 

And leve the hilles hee. 

And shadow hem in the leves grene 

Under the grene-wood tre. 

Les ballades ont garde" Robin des Bois vivani dans l'esprit 
des hommes; ses exploits onl etc chaniev mais des 
episodes de sa vie ont 6galemcnt tit mis en scene dans 
des pieces jouees pendant les jeux de mai - festivals 
organises vers le debut du mois de mai pour c616brer la 
venue du printemps. Robin jouait un role particulier dans 
la danse Morris (meme si elle n'a Hi introduite en 
Anglctcrrc qu'au XVIeme siecle). Cettc danse, ex6cul£e 
par des hommes vetus d'habits blancs ddcores de fleurs 
et de cloches, a cgalement un lien avec les rites de mai et 
on peut les admirer jusqu'a ce jour dans les villages 
anglais. Lc role accorde a Robin dans les jeux de mai 
provient peut-ctrc de legendes francaiscs anterieures, et 
e'est probablemcnt de cctte source que vient le 
personnage de Marianne, la compagne de Robin. Au fil 
du temps, Marianne a etc paree de nombreux attributs; 
certaines histoires la prcscntent comme la compagne de 
foret de Robin, son 6gale a Tare et a l'6p6e et dans 
d'autres, elle vit avec le sheriff dans le chateau de 
Nottingham, qui scrt de refuge aux hors-la-loi. D'un point 



59 



de vue historique, il est possible que Marianne soil 
associde a Mathilde, la femme du hors-la-loi Fulk 
FitzWaren, qui rcjoignit son mari dans la foret dc 
Sherwood pour 6chapper aux poursuites du roi Jean. 

Aujourd'hui, il est difficile de differencier le "vrai" Robin 
des Bois de son alter ego mythiquc. Les gens ayant besoin 
d'un h6ros, ils s'emparcrent d'un personnage vivant et 
crdercnt une ldgende autour de lui. C"£tait tr6s 
certainement un hors-la-loi, et peut-etre un saxon de sang 
noble. Se voyant refuser les droits et la securite de la Loi 
pour avoir commis un quelconque "crime", il se servit de 
son talent naturcl dc chef pour r6unir autour de lui 
d'autrcs pcrsonncs se trouvant dans la meme situation. A 
ces hommes anonymes, on attribua avec lc temps des 
personnalit6s deTmies : Will Scarlet. Petit Jean, Friar 
Tuck. Le r£cit de la manicre dont ils se joignirent a la 
bande de Robin devint une partie importante du mythe. 
On sail par exemple que Petit Jean s'dtait associe* a Robin 
apres Pavoir battu au cours d'un combat, mais ce qu'on 
ignore, e'est qu'il arrivait souvent a Robin dc pcrdre ses 
combats - il fut battu huit fois, dont une fois par Friar 
Tuck. La bande de hors-la-loi vivait en tendant des pieges 
aux voyageurs pour les voler. Comme lous les hors-la-loi, 
leur tete 6tait misc a prix, ct ces aventuriers vivaient done 
dans la peur constante d'etre captures et tu6s. 

Robin devint un heros non seulement parcc qu'il 
s'attaquait aux seigneurs normands et aux riches 
marchands, mais parce qu'il avail le sens dc I'honncur ct 
ne cultivait pas la cruaute* des autres hors-la-loi. Au 
d6but, la 16gende dit que Robin des Bois aurait cu la 
d6cence de ne voler que les riches en epargnant les 
pauvres. Par la suite, les conteurs embellirenl encore son 
personnage en affirmant qu'il volait les riches pour 
donner aux pauvres. 



Quel que soit 1'homme qui se cache derriere le mythe du 
roi Arthur, les rexits du Saint-Graal, de Merlin 
Penchanteur, des gcants verts et d'exploits surhumains, ce 
n'est pas l'histoirc de l'hommc Arthur, mais de dicux 
anciens et d'idees religieuscs, qui pour une raison 
quelconque sont venues s'attachcr a la hSgcndc. Dc 
meme, les histoires dc Robin des Bois renferment des 
references aux dicux des temps anciens. Robin par 
exemple est toujours habillc en vert; il ne s'agit pas la du 
camouflage m£di6val, mais d'unc allusion a PHomme 
Vert, esprit des bois et dieu des animaux; e'est Heme lc 
chasseur (ou Cerne, comme il a pu etre appclc longtcmps 
auparavant). Le capuchon de Robin, ct son allure dc 
chasseur, rappellent lc dicu saxon Grim ou Woden, que 
nous connaissons maintenant sous le nom de Grim 
Reaper (la Faucheuse). Notre homme vert des saisons a 
besoin d'une blanche dame comme compagne et e'est 
ainsi que Marianne est introduite dans Phistoire, pour 
devenir la reine de mai de Robin. Notre h6ros n'est pas 
simplement un homme au coeur tendre; il a aussi des 
traits de caractere plus sombres. 

Quelle que soit son origine, 16gcndc medidvalc ou 
association aux dieux anciens, Pcsprit de Robin des Bois 
traverse les siecies. A partir du folklore anglais, sa 
renommSe se repandit. Au dix-neuviemc siccle. Sir 
Walter Scott s'inspira dc ccrtaincs parties de son histoire 
pour dcrire "Ivanhoe". A notre cpoquc, Robin des Bois 
a the* mis en scene a la television et au cinema. II pcut 
6volucr dans les arbrcs, attaquer ses enncmis a P6pdc, 
apparaitre dans un dessin anim£ ou parler avec un accent 
americain, mais quel que soil son deguisement, la voix dc 
Robin des Bois continue a se faire entendre. 



60 



mmm0mmmmmmmm 



'mmtmmm d e S h e rwood iilill: 

. ., :;<,- v \.- 

"Land of the King ...) In Edenestou 1 c. of land taxable. Land for 2 ploughs. A church 
and a priest and 4 smallholders have 1 plough. Woodland pasture 1/2 league long and 

1/2 wide." 

Entrfee du Domesday Book relative a Edwinstowe dans le Nottinghamshire, au coeur de la foret de Sherwood. 

ou Robin aurait epouse Marianne. 

"Tout le monde sait" que les aventures de Robin des Bois ont eu pour cadre la foret 
de Sherwood, situee dans les alentours de la ville de Nottingham, mais il existe des 
faits que vous ne connaissez peut-etre pas: 

• Les legendes anterieures placent Robin & Barnsdale, dans la partie ouest du 
Yorkshire, et c'est seulement & partir du dix-septieme siecle que le 
Nottinghamshire sert de cadre aux aventures de Robin des Bois. 

• En fait, la foret de Sherwood couvrait une tres grande superficie et occupait de 
grandes parties des comtSs de Nottinghamshire, Derbyshire, Yorkshire et 
Lincolnshire. 

• Le nom de "foret"ne recouvre pas des terres boisees, mais un terrain de chasse 
royal, soumis & la Forest Law (la Loi de la foret). Au douxidme sidcle, il ne restait 
plus beaucoup de trds grandes zones bois6es en Angleterre; en fait la foret royale 
saxonne de Mendip k l'ouest du pays ne poss^dait presque pas d'arbres ! 



61 



:: : ■:■:«< 



:;■:;■::: 
:■:■:-: '*; 



■■. 



Que les dragons soient ! 






;■>: 




'i vi : xi v^ v>i OX v^ /:!■! '^i'. j . ■ ■ ■,*.*.■/ 'fi'iVi' *iV "WAV 

:v:!:v>:i:v:;:::y>fti::S:>:sx^ ■■ 

Le yeoman (petit proprietaire terrien) anglais du d'Henri II, vers midi. Us voyageaient comme nous le 

Moyen Age, malgrd ses inquidtudes sociales et faisons, avec des charrettes et des chevaux de charge ... et 

politiques, poss6dait une competence et une confiancc une multitude d'hommes et defemmes. Ceiix qui les virent 

qui nous feraient hontc a nous, habitants prot6ges et en premier soulez>erent le -pays contreeux a grands renforts 

dorlotes des villcs. II ctait fort et en bonne same et savait de cris et de sons de coret ... parcc qu 'Us etaient incapables 

tout ce qu'il est besoin de savoir pour survivre dans un de leur arracher un mot en s'adressant a eux. Us 

monde rude et cruel. Si quelque chose se cassait, il le s'appreterent a lair soulirer une reponse par les armes. 

reparait; s'il avait besoin d'un nouvel objet, il le Mais eux s'eleverent dans les airs et disparurent 

fabriquait. Dans les bois et les champs, il connaissait le brusquement. " 

nom et l'utilite de chaque plante et de chaque animal. (Wa|ter Map 1190 Cit6 dans mon p 189) 
II 6tait chasseur et ne craignait pas les loups et les ours 

sauvages. Certaines choses eveillaient toutefois en lui El cncorc > cxtrail d ' un document du debut du XVIemc 

une vdritable tcrreur; il les connaissait certes tres bien, S1CC ' C : 

mais ne pouvait ni les comprendre, ni les controler. "Sr jo Conyers de Sockburn f chevalier, qui tua un serpent 

C'etaient les creatures tapies dans Tombre, les dragons terriblement venimeux ou un dragon, qui avait lors de 

et les fees, les spectres et les croque-mitaines. Ces etres combats ovale tant d'hommes, car la puanteur du poison 

dtaient aussi reels qu'il est possible de l'etre et les plus itait telle quepersonne ne pouvait la supporter ou habiter 

courageux cux-memes les craignaient. ^ ce$ n euXl mais lui, avec Vaide de dieu, tua le monstre et 

Si vous entrez aujourd'hui dans une eglise anglaise Vmferm a Sockburn avant la conquete normande; mais 

m6di6vale, observez bien les extr6mit6s des bancs, les az>ant d'aller commettre cet acte (parce qu'il n azmit qu un 

chapiteaux des piliers et les gargouilles du toit, vous y 5euI en f ant >' il se rendit tout harnache a ?¥** et amena 

apercevrez des cr6atures etranges et fantastiques qui son m f ant son fi ls en P resent m 5amt Es ? nt " on trou ? e 

occupaient les pensees des gens au Moyen Age. Void mcore k monument aujourd'hui - et lendroxl ou Jut 

une description du Wild Hunt, les chasseurs spectraux terrasse s'appela Greystone". 

qui rassemblaient les ames des morts. Ce texte tut ecril (Albion ... p. 419) 

en 1190, seulement trois ans avant l'epoque qui nous ^ dragons el Ies dcmons ne flg urent pas specialement 

mteresse : dans ^ j 6gen< j es dc R ODm des Bo j s ma i s ji s faisaient 

"Les membres de cette famille de Herlethingus furent partie integrante de son cpoque. Ne soycz done pas 
apercus pour la derniere fois dans les marais du Pays de surpris s'il arrive qu'unc creature des enfers vient 
Gatles et d'Hereford, dans la premiere annee du regne rampersur voire ccran. 



62 




origine du nom 




■■;■-;: 



. >; ■ 



: :■ ■ : >: 



■■■v-v: 



.^:v>x::.::x::: :■-■;■ 



:■■:■:■ '■;::■ ■: ; ::■ : 
<¥*"; : : : : ; : : Jl : : : : * :V 

■:■:•:■:■:■: 



:■:■:•-:■.■■:"-■.:- «#«&: •■>:.'.■. :;:"**&:;>::*»W^^ iwiwKwH-S:^^ :««:«8¥:fe 



"Je n'ai fait aucun exercice depuis quatorze jours", dit 
Robin des Bois un beau matin de printemps. "Je vais 
m'aventurer un peu plus loin pour voir quelles aventures 
je peux trouver. Vous, les gaillards, guettez le son de mon 
cor, et si vous entendez trois coups, vous saurez que j'ai 
besoin de votre aide." 

Robin se mit en route et arriva a un petit pom en travers 
de la route. A Pautre extr6mit6 du pont se tenait un 
homme de grande taille, portant un objet qui semblait 
etre un petit tronc d'arbre. "Pousse-toi et laisse-moi 
passer", lui dit Robin. "Non", r^pliqua le grand Granger. 
"Je ne supporte pas que les hommes de rien passent pres 
de moi." "Quoi", r&orqua Robin, "rdpete cela et tu vas 
te retrouver avec une belle fleche de Sherwood entre les 
cotes." L'homme de grande taille se mit a rire. "Faut-il 
que tu sois lache pour parler de me tirer dessus alors que 
je n'ai rien que ce baton pour me d6fendre." 

"Je ne laisserai personne me trailer de lache", dit Robin. 
Sur ces mots, il alia se tailler un gros baton dans un chene 
situ6 a proximita. Robin et P6tranger s'avanccrent alors 
sur le pont et se rendirent coup pour coup dans cc qui fut 



certainement le plus brave assaut qu'homme ait jamais vu. 
Finalement, l'6tranger assena a Robin un tel coup que ce 
dernier tomba a l'cau jambes par-dessus tete. Rampant 
jusqu'a la rive, Robin dit en riant, "je dois avouer que tu 
es un sacre* combattant. Tu as gagn6 cette bataille 
loyalement." Ce disant, il sortit son cor et souffla trois 
coups. De tous les coins, les gaillards arriverent pour voir 
le g6ant qui avait battu Robin des Bois." 

"Quel est ton nom, Stranger?", lui demanda Robin. "Jean 
Petit", rdpondit l'homme, "du village de Hathersage dans 
le Derbyshire". "Petit?" s'esclaffa Robin. "Vrai que tu es 
petit, et faible de constitution. Je t'appellerai Petit Jean. 
Viens, notre bande des bois a besoin d'hommes comme 
toi. Veux-tu te joindre a mes gaillards, Petit Jean?" 

Petit Jean acccpta immediatement de se joindre a la 
bandc de Robin, et l'affaire 6tant conclue, les hommes 
emmenerent Jean a travers la foret jusqu'au repaire de 
Robin. Une fois arriv6s, ils organiserent de grandes 
festivit£s avec du gibier grille ct de Tale chaude en 
Phonneur de leur nouveau compagnon. 

D'apres les "Merry adventures of Robin Hood" de Howard Pyle. 



63 




.y,-,y,v,\v. , ,vf,vs,vsiw,w.* 



■■.:■ ■;■;■ -; 



3 v>» :■: ■-♦.■:■:♦:■:■ 
cs™-:*:-: w: ■>: :■: ■:■:-:« 



Le grand arc anglais 







:-: : :■;■:- i : ; : : : :-iv <: :*.\ : ; ":♦;*; 

.■.v.vt'.'i'JivJrfJJi. Vi 



■■;;■. 



JnWJ 



- . . , 



:ox^*xt*Nto" vxt* - v y*< -"s* :--: . ■ ^^ 

:■'■■■■'■'■■::':::>■■■■:'>■'■'■■:■■■:'■■:■■: .■■::->:$^^ 



-.-.-.♦.*.-. -.'.'.v,*.w^-y '"'"'"'■ *■■'-■■■■■ ■■-■■ .v>-*>..'V -v..''v 



Si nos estimations sont bonnes, Robin a 
probablement utilise a l'6poque ou il vecut un arc 
court et robuste, similaire & ceux de l'6poque 
saxonne. Neanmoins, on a plutot eu tendance a 
associer & Robin, as du tir k Tare, une arme plus 
prestigieuse, mais d'une 6poque ulterieure : le 
grand arc anglais. 

Cet arc 6tait gendralement en if, bois lui 

conferant des caracteristiques qui le 

differenciaient des autres arcs (ceci peut en 

partie expliquer le nombre d'ifs que Ton trouve 

dans les cimeti&res anglais aujourd'hui). II faisait 

& peu pr£s deux metres de long, etait finement 

taille et sa section arrondie etait aplatie sur un 

des c6t6s. Le bois etait coupd de maniere a ce que le bois dur compressible se trouve 

vers l'intdrieur, et le bois jeune elastique sur le bord exterieur, pour garantir une 

flexibility maximale. 

Plus tard au Moyen-Age, la pratique du tir a Tare devint obligatoire pour tous (le 
dimanche et pendant les congds), de maniere a disposer d'un nombre d'archers 
suffisant en cas de guerre. Pourtant, parcourir les forets royales arme d'un arc 
comportait un grande risque. Etre trouve dans une foret, Tare tendu, 6tait Tun des 
quatre actes prouvant que vous braconniez, et vous rendez passible 
d'emprisonnement. 




64 



■.♦.■".'.' T , .» T " L ". + ." i ".*j" l '.*." * *. , . , 1 y *i-" * 




:::.::.:* 



:.::■::■ 






ij-SS ;>:-;*>:■:■:■:> 



: :■:: :■: 




Vous dcvez savoir que pendant tout ce temps, 
l'orgueilleux sh6riff de Nottingham tentait en vain de 
trainer Robin des Bois en justice. II avail essays et 6chou6 
tant de fois qu'il imagina enfin un plan ruse pour capturer 
Taudacieux hors-la-loi. II annon^a un grand concours de 
tir auquel seraient admis tous ceux qui pouvaient tendre 
un grand arc. Une fleche d'or viendrait rdcompenser Ie 
gagnant, qui serait proclame' le plus grand archer du pays. 
Le sh6riff savait que Robin des Bois ne saurait register a 
la tentation de remporter le prix. 

Lorsque Robin apprit la nouvelle des profondeurs des 
bois, il dit : "J'aimerais vraiment remporter ce prix, et 
recevoir la fleche d'or des propres mains du sh6riff. Qu'en 
dites-vous, compagnons? Irons -nous a Nottingham?" 
Les gaillards 6taicnt inquiets. lis savaient que c'ltait un 
piege tendu par le sheriff et pricrcnt Robin de ne pas s'y 
rendre. "Si le sh6riff a decide" d'avoir recours a la ruse", 
ddclara Robin, "nous devons lui r£pondre par la ruse". lis 
abandonnerent alors leurs habits verts et commencerent 
a se travestir, certains en moines, d'autres en rdtameurs, 
d'autres encore en rustres paysans. Ainsi deguisds, ils se 
mirent en route pour le chateau du sh6riff. 



ff ; :::;^:-:"i--'/::V::':^":'::':V::::-:--::- H8&l!i^:vi&-:W^^ 

i'Wv-y.'-X ■•■.'■-'•■•>-■- ■;-■■■: ■■■■■■-<■■:■ !■;■.!■■;■;;■;:■: ;■-:■■■■"::■:■:■:■:■:■■:■:■■:-"■'•;■:':■.'■. 

aurs de tir 

::■::■ > ; ■; m>m~: ■:■■ :■ ;#* :■■ mm ;«=»: -:. •;:•;:•;•;:■:■: ; >■♦ : ■ ■ ■ : ■:;■■■ : # ■■;:"■' ■■ ■■■ ■■: ;-■■ . ; * : ■ M& 

•Xv:-:*:*W \ ■"■: ■ ;.:■■■' :v- >:■:■:■:■:■»: "vMylviy v:v:-:::-:->:<^': : :«-A i « i .v,-.v.vAv.v,-.--r.:.",>-A><A'A». 



m 

:;■;■: 



:*\\.s 



Le sheriff avait dress6 la cible pour le concours de tir et 
6tait assis a cote\ a la place d'honneur. II fouillait avec 
inquietude la foule du regard, mais ne put apercevoir 
Robin des Bois. Le concours commence. Des archers de 
toute PAngleterre s'essayerent tour a tour a la cible. On 
n'avail jamais vu de tels tireurs; les dix meilleurs d'entre 
eux furent choisis pour tirer a nouveau, mais le sheriff ne 
put voir Robin des Bois parmi eux. "Vous le voycz?", 
demanda-t-il a un serviteur. "Non, seigneur", repondit 
l'homme. "Je connais six d'entre eux et des autres, le seul 
qui soit de la taille de Robin des Bois est ce mendiant en 
haillons, qui boite et n'a qu'un oeil." 

Les archers tirerent a nouveau, et cette fois il n'en resta 
que deux en course : le mendiant en haillons et l'homme 
du sheriff, Guz de Gisbourne. Gisbournc tira et sa fleche 
atterrit en plein centre de la cible. Tous retinrent leur 
respiration et le mendiant se mit en position. II fit partir 
sa fleche qui vola tout droit et avec une telle precision 
qu'elle toucha une plume de la fleche de Gisbourne et la 
coupa en deux. Le sheriff lui attribua le prix en disant : 
"Tu Pas meate" en toute equite. Tu tires mieux a l'arc que 
ce lache de Robin des Bois, qui n'a pas os6 se montrer 
aujourd'hui." 



65 



Cette apres-midi la, la troupe de gaillards organisa dcs 
festivitds dans les profondeurs de la foret dc Sherwood. 
Mais Robin 6tait d'humeur noire. II avait certes remport£ 
le prix, mais les mols du shdriff lui restaient sur le coeur. 
"Je voudrais tellement qu'il sache a qui il a remis la fleche 
d'or", dit-il. Petit Jean prit la parole : "Je vais aller en ville 
et ferai parvenir l'information au sheriff par un 6trange 
messager. 

Dans son chateau, le sheriff se demandait qui pouvait bien 
etre I'&ranger en guenilles qui avait remporte' le prix. 
Soudain, une fleche entra dans la piece par la fenetre 



ouverte; un rouleau qui lui 6tait attache" tomba sur la table. 
Le sh6riff s'empara du rouleau et lut : 

May heaven bless thee. Lord, this day 

Say all in deep Sherzvood 

For thou didst give the prize away 

To none but ROBIN HOOD! 

D'apres les "Merry adventures of Robin Hood" de Howard Pyle 



66 




mmmmmmmmim ; \ ; §iais^§isi»?M ■ .. ■ i 1 1 . i i ■ * . . .•■; . -.rM^lill i ; ■ i ;f i 






w ^ §&; 

La loi de la foret 6tait non seulement dure, mais incroyablement complexe. Vous 
trouverez ci-apres quelques-unes des innombrables clauses relatives de la loi de la 
foret d'Exmoor. Si 1 on considdre que la majorite des gens etaient analphab&tes, il 
n'est guere etonnant qu'ils soient souvent tombes sous le coup de la loi sans le savoir. 
Notez que ce document est postSrieur h l'epoque de Robin des Bois et visait a clarifier 
la loi pr6cedente et a en adoucir la rigueur, ce qui explique l'absence d'executions et 
d'amputations ! 

Si un individu prend un cerfdans la foret, sans au torisation, qu 'on V arrete oit qu 'on le trouve dans les limites 
de la foret; et unefois qu 'il est pris, qu 'il ne soit pas delivre sans Vordre expres de sa majeste le roi on du chef 
de justice de la foret 

Si un individu voit des malfaisants s'emparer d'un cerfou I'emporter dans V enceinte de la foret, il doit les 
arreter s 'il le pen V, et s 'il ne peu t pas, qu 'il crie haro su r eux; s 'il ne lefait pas, qu 'il soit remis a la merci de sa 
majeste le roi. 

Si un individu possede une foret a proximite de la foret domaniale de sa majeste le roi, il peu t en tou te legalite, 
unefois que lesfoins domaniaux auronl ete leves, avoir en temps depanage, autant de cochons que la foret le 
permet selon le point de vue des forestiers et verdiers, observateurs, qfficiers des impots et autres hommes 
honnetes; et que cela soit fait pour le benefice des cochons. 

L'abbede la commune de Saint Peter est autorise a chasser et aprendredes lievres, renards et des martres dans 
les limites de la foret et d'auoirdes chiens detaches, puisqu'il dispose d'une autorite legale suffisante pour le 
faire. 

Si un individu est arrete pour avoir coupe des branches, I'affaire sera portee dez>ant I'intendant du tribunal de 
la foret; si un individu est arrete pour avoir coupe un chine surle domaine du roi on tout autre domaine, il 
sera traine en justice; et s'il commet ce delit pendant la nuit, qu 'on le mette en prison. 

History of the Forest of Exmoor; E.T. MacDermott; Redwood Press 191 1 



67 



ATTENTION IBM PC USERS WITH 5.25" DRIVES 

The 5.25" Robin Hood disks enclosed are high density 1.2Mb disks. If you 
have mistakenly purchased a copy of the game only to discover that they 
will not load on your drive., please return your 1.2Mb disks for replacement 
with a low-density disk set. 

Please enclose your remittance of £2.50 (UK) or £7.50 (Europe) to cover 
post and packing, to the address below. Please make your cheque/Postal 
Order/Eurocheque payable to 



ir 



Logotron Entertainment Ltd" 



and be sure to enclose a note of your own name and address 
Please allow 14 days for delivery. 

Millennium 
St John's Innovation Centre 

Cowley Road 
Cambridge CB4 4WS, UK 




Millennium, 67/68 Si John's Innovation Centre. Cowley Road. Cambridge CB4 4WS